District-Affair

Il était une fois une jeunesse qui dominait..
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Pour une troisième fois...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ryan Sheffield

avatar

Féminin Nombre de messages : 309
Age : 27
Gang : The Lazzarius
Rôle : s'occupe de maintenir leurs affaires personnelles en place
Date d'inscription : 12/09/2006

MessageSujet: Pour une troisième fois...   Lun 16 Avr - 14:59

Une coupe de champagne en main, Ryan regardait ses toiles depuis un bon moment déjà, laissant ainsi vagabondé ses pensés comme bon leur semblait. La place grouillait de monde en ce moment et Ryan commençait déjà en avoir mal à la tête. C'était jour de vernissage aujourd'hui et il n'était pas vraiment dans son assiette. Pourtant, il devrait être heureux puisqu'il ne restait que deux toiles à vendre sur ses six exposés. En plus, d’autres acheteurs lui en avaient réservé dans sa prochaine collection. Tout de même, il souriait tout en remerciant les gens qui lui faisaient des compliments sur son art, même si en fait, il avait une envie folle de les envoyer balader et de déguerpir le plus vite possible de cette endroit étouffant de monde. Il n'avait pas la tête à ce vernissage pour la simple et unique raison que Jill occupait toutes ses pensés en ce moment. Il n'avait en rien aimé leur dernier moment passé ensemble et il en avait marre de cette tension qui régnait entre eux. Il ne s'était pas reparler depuis une semaine, ce qu'il trouvait d'ailleurs ridicule puisque ce n'est pas en s'évitant qu'ils arriveraient à quelque chose. Peut-être aussi que c'était peine perdu et qu'ils devaient arrêter d'essayer de régler les choses? Non, Ryan refusait de croire que c'était la bonne solution. Un vieux couple le fit sursauter lorsqu'il s'adressa à lui pour le félicité sur son travail. Le Lazzarius refit le même manège qu’avec les autres gens et c’est alors que la personne qui s’occupait des ventes vint apposer deux petits collants verts sur les fiches de ses deux toiles restantes. Un sourire peignit aussitôt le visage de Ryan. Ces efforts avaient été récompensés puisqu’il avait tous vendue. Après quoi, il prit l’argent qui lui revenait et après quelques salutations, il prit la direction du repère.

Après une bonne heure de marche et de métro, Ryan se trouvait devant la porte de chambre à Jill et il resta là un moment à essayer de trouver ce qu’il pourrait bien lui dire. Il ne fallait surtout pas qu’il ratte son coup cette fois-ci puisque la situation était déjà trop chancelante pour se permettre la moindre faute. Pour une fois, c’était lui qui faisait le premier pas pour une excuse, ce qui était pratiquement un record de sa part. Par contre, il avait du piller très fort sur son orgueil pour y arriver. Durant tous le trajet, il avait retourné et retourner un tas de phrase possible à dire dans sa tête et il avait abandonné, se disant qu’il saura quoi dire en temps voulut. En fait, il ne savait que dire et il trouvait la situation insupportable en ce moment. Elle n’acceptera peut-être même pas de lui parler en ce moment et il comprendrait. Au moins il essayait, c’était déjà ça et peut-être qu’elle le lui serait reconnaissante, car il était rare qu’il prenait cette initiative en premier. Peu importe, voulant en venir aux faits au plus vite, il frappa deux coups bref sur la porte. D’une petite voix, il demanda à Jill d’ouvrir:


-Jill s’il te plait ouvre, je veux te parler.

Il attendit patiemment, même s’il n’avait pas du tous envi d’entrer, car il avait le pressentiment que tous se finirait mal, comme toujours et il n’arriverait pas à supporter cette millième disputes si elle aurait lieu. Il baissa son regard sur le plancher, sentant qu’elle n’était peut-être pas là ou qu’elle ne désirait tout simplement ne plus jamais entendre parler de lui. Il tourna les talons, ainsi prêt à se diriger vers sa chambre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jill Hathaway
|The Freak|
avatar

Féminin Nombre de messages : 4392
Age : 28
Gang : The Lazzarius
Rôle : Chef
Côté Coeur : S'il bat c'est déjà très bien.
Date d'inscription : 05/08/2006

MessageSujet: Re: Pour une troisième fois...   Sam 21 Avr - 9:39

Elle n'était pas ivre. Du moins c'était ainsi qu'elle le voyait. Seulement un peu trop d'alcool dans le sang. Ce n'était pas être ivre, ça. Et de toute façon, elle n'avait pas à écouter ses propres réprimandes. C'était elle qui décidait de ce qu'elle faisait et ce qu'elle faisait, c'était relaxer. Décompresser, oublier, ou du moins tenter d'oublier. C'était probablement la meilleure chose à faire, oublier. Toutes les bêtises qu'elle avait pu faire commençaient à lui peser sur la conscience et Jill avait finalement ressenti le besoin d'arrêter de les ressasser et de simplement les oublier, comme le faisaient les hommes dans les bars. C'était étonnant de voir à quel point l'alcool pouvait avoir un pouvoir miraculeux sur l'être humain. Il pouvait vous sauver la vie, vous faire oublier des problèmes et vous faire faire les pires conneries au monde. Mais où donc était le problème à ça? Tandis que les pensées de Jill s'agitaient sur les "pourquoi" et les "parce que" qui la tourmentaient, elle cru entendre frapper à la porte. C'était son imagination, sans aucun doute. Qui donc serait allé la voir à une heure pareil? Elle tourna la tête et fixa du mieux qu'elle pouvait. Le cadran indiquait 1 heure 19 du matin. Devait-elle vraiment aller répondre à une heure pareille? Elle se releva un peu et se laissa choir sur le lit.

Une voix qu'elle connaissait bien venait de se joindre aux coups sur la porte. Elle n'avait pas envie déjà de répondre, mais là, c'était devenu mauvais d'y aller. Parce que c'était trop logique, il venait s'excuser à elle alors que c'était de sa faute. Il venait un peu la défendre contre elle-même. C'était parfaitement ridicule et Jill n'avait pas envie de rire ce soir-là. Seulement, une partie d'elle-même lui disait d'aller ouvrir, martelant son esprit jusqu'à lui donner mal à la tête. Elle ne devait pas aller ouvrir. Mais au bout de quelques secondes de plus, elle se releva lentement, inspirant un grand coup et se retenant à une table de chevet. Marchant lentement vers la porte, elle eut peur qu'il soit parti. Ce n'était pas si grave que ça s'il partait, mais elle ne voulait pas qu'il parte à la fois. Elle ouvrit la porte et se retrouva devant Ryan qui s'apprêtait à partir. Elle se mordit d'abord la lèvre et ramena une mèche de cheveux derrière son oreille, reculant. D'une voix fatiguée et visiblement saoule, elle lui demanda, lâsse:


"Tu voulais parler? Dix minutes. Pas plus."

Elle s'assit sur son lit et se laissa finalement choir, sa tête semblant sur le point d'exploser. Elle ouvrit un tiroir de la table de chevet et prit une aspirine, fixant Ryan sans vraiment avoir l'air de le regarder. Elle soupira, ennuyée, et commença à tirer sur le bas de sa robe de chambre, trouvant un certain intérêt à tenter de la rallonger. Elle soupira d'agacement et croisa finalement les bras, regardant durement le Lazzarius.

"J'attends."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://just-play.withme.us
Ryan Sheffield

avatar

Féminin Nombre de messages : 309
Age : 27
Gang : The Lazzarius
Rôle : s'occupe de maintenir leurs affaires personnelles en place
Date d'inscription : 12/09/2006

MessageSujet: Re: Pour une troisième fois...   Sam 21 Avr - 18:01

Ryan se dirigea vers sa chambre le cœur plutôt lourd parce qu'il comprenait le fait que Jill ne veuille pas vraiment lui parler. Peu importe, il étai tard et il se trouva soudainement idiot d'avoir crut un instant qu'une conversation entre elle et lui serait possible. De plus, lui non plus n'avait pas vraiment ménagé son corps de la boisson puisque le champagne avait été offert à volonté, mais il avait tout de même tous ses esprit. En fait, c’est seulement qu'il était fatigué. Une soudaine envie de se fumer un join lui prit, mais il entendit une porte s'ouvrir et il comprit que c'était Jill. Il se tourna et il vit une Jill qui ne semblait pas avoir bonne mine. D'ailleurs, ce fait le surprit un peu, mais il n'en fit rien paraître. Il s'avança lentement vers elle de manière lente, comme s'il se dirigeait vers la chaise électrique et qu'il redoutait les brûlures qu'elle pouvait lui causer. En fait, c'était un peu le cas puisque Jill était de nature tellement imprévisible, qu'il ne savait jamais si elle lui enverrait cette décharge qui pourrait mettre fin à tout n'importe quand. Leur relation était si instable, qu'il sentait que les fondations menaçaient de s'écrouler à chaque fois. Il en avait d'ailleurs vraiment assé de se sentir aussi mal à chaque fois qu'il devait la voir. Ce n'est pourtant pas une corvée que de devoir allé voir celle qu'on aimait et pourtant, il voyait cela ainsi pour le moment. Oh ce qu'il détestait s'expliquer, mais de toute façon il le devait, il ne pouvait tout de même pas tout arrêter quand il avait déjà entamer les démarches.

Dix minutes? Il aura amplement le temps, Ryan déteste s'étaler sur les faits et il s'avère à être un maître dans l'art d'être de bref. Jill le lui avait d'ailleurs reproché il n'y a pas longtemps. Le jeune homme chercha la meilleure façon de commencer la discussion et il remarqua que Jill attendait impatiemment qu'il commence. La jeune femme prit une aspirine, ce qu'il comprit parfaitement, car sa voix trahissait que trop bien le grand nombre d'alcool que son sang supportait en ce moment. Il resta un moment encore à fixer le plancher et Jill finit par lui dire d'un ton impatient ce qu'il voulait. Il se racla la gorge, décidant qu'il n'allait pas y passer la nuit, et commença par placer une phrase.

-Jill, je n'ai en rien aimé la semaine que j'ai passé, mais...je ne suis pas venu pour demander pardon, parce je dois t'avouer que je ne sais pas vraiment ce que j'ai fait pour te mettre dans un état pareil. En fait, je suis venu parce que je veux savoir ce qui ne va pas et que j'en est marre qu'on ne sois pas capable de réellement régler les choses.

Ryan regarda Jill dans les yeux, attendant ainsi une quelconque réaction de sa part. Son regard n'avait rien de dur, mais il exprimait une certaine lassitude et une certaine tristesse en même temps. Cette situation lui pesait énormément sur le cœur parce qu'il savait qu'il était peut-être mieux pour eux qu'il cesse définitivement cette relation qui dérapait sans arrêt. Aussi, il ne comprenait pas pourquoi il devait sans cesse se battre avec Jill, car à chaque fois, elle lui reprochait quelque chose. Elle n'en était peut-être pas consciente, mais à toute ces fois, il en avait un petit pincement au cœur parce qu'il sentait qu'elle ne semblait pas le trouver assé bien pour elle. Malgré cela il ne disait rien, mais bien souvent, il avait une envie folle de la plaquer une autre fois sur un mur et de lui crier qu'il ne pouvait plus supporter qu'elle essai de le changer en lui réprimandant ces faits et gestes. On ne pouvait pas façonner quelqu'un à sa manière et encore moins la changer et si Jill voulait cette personne qu'elle voulait qu'il devienne, elle n'avait qu'à le laisser tomber parce qu'il détestait ne pas être authentique. Pour toutes ces raison, il avait l'impression que le pire allait se passer et qu'il la laissera peut-être tomber. Pourtant, ce n'est pas ce qu'il voulait, mais il devait se faire à l'idée que tous deux, ils ne pouvaient pas tout le temps rester ainsi à tantôt s'aimer, et tantôt se détester. Sa voix se fit soudainement plus basse, comme s'il redoutait que Jill entende ses paroles:

-Est-ce qu'il faudrait qu'on termine cette relation pour que les choses s'arrangent? Parce que si c'est ce que tu souhaite, dis le moi...Jill je ne peut plus supporter de me battre avec toi alors soit en se prend en main, ou...

Il soupira, ne pouvant pas terminer sa phrase. Il regarda un moment le vide et il articula un faible "bonne nuit Jill" en direction de celle-ci, tout en se dirigeant vers la porte. Il ne pouvait plus continuer parce qu'il ne voulait plus s'expliquer sauf que d'une part, il souhaitait que la jeune femme le retienne, mais il avait l'impression qu'elle allait le traité de lâche, encore une fois, et si c'était le cas, il l'approuverait entièrement pour cette fois-ci.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jill Hathaway
|The Freak|
avatar

Féminin Nombre de messages : 4392
Age : 28
Gang : The Lazzarius
Rôle : Chef
Côté Coeur : S'il bat c'est déjà très bien.
Date d'inscription : 05/08/2006

MessageSujet: Re: Pour une troisième fois...   Sam 21 Avr - 18:31

Elle écoutait à peine ce qu'il lui disait parce qu'elle savait que c'était innutile de le faire puisqu'il allait se répéter...À moins que ce soit parce qu'elle ne comprenait pas ses paroles? C'était aussi probable, quand on y pensait. Jill était un peu trop ivre et se sentait somnoler. Parcontre elle ne se voyait pas se mettre à dormir devant Ryan, ce qui serait parfaitement idiot elle le savait bien. Il parlait de régler les choses mais qui donc savait réellement ce qu'ils devaient régler? Jill fixa le sol à cette réflexion, tentant de trouver de quoi il s'agissait. Pourquoi s'engueulaient-ils toujours, pourquoi n'arrivaient-ils pas à s'entendre? Elle ne savait pas et ne pensait pas pouvoir le voir un jour puisqu'elle était trop orgueilleuse pour admettre qu'il y avait un réel problème et qu'elle en était bien évidemment la principale cause, même si elle rejetait la faute sur Ryan. Elle leva les yeux un instant et son regard rencontra celui du jeune homme. Elle ne scia pas et continua de l'observer, indifférente même si elle se sentait soudainement coupable d'agir ainsi avec lui. Il était vrai que ce n'était pas du tout correct de sa part de ne lui avoir rien expliqué, mais si on repensait à leur dernière discussion...

Elle ferma les yeux au souvenir de cette journée-là. Surtout ne pas y penser. Jill ne devait pas y penser. Elle continuait de se concentrer sur ce qu'il disait, Ryan enchaînait d'autres mots qui commençaient à ne plus avoir de sens dans l'esprit de la jeune femme. Comme si aucun d'eux n'allaient avec le reste de la phrase. La tête lui tournait affreusement sur le moment et soudainement les mots parurent clairs. Elle voulu lui dire de rester, il s'en allait maintenant vers la porte. N'arrivant pourtant pas à formuler sa phrase, elle se leva et se dirigea vers lui. La chef des Lazzarius lui attrappa le bras et sembla finalement retrouver l'usage de la parole, l'empêchant d'aller ouvrir la porte. Sur un ton impératif, elle s'exclama:


"Tu ne sortiras pas d'ici avant qu'on ait mis ces choses-là au clair. On a jamais été ensemble, Ryan."

Elle hocha la tête négativement, le regardant sans vraiment comprendre pourquoi il parlait d'une relation alors qu'elle n'en avait jamais réellement vu une. Ils n'avaient jamais été un couple, ils étaient simplement... Simplement eux-mêmes et Jill se demandait si elle était la seule à avoir vu ça ainsi. Elle continua, adoptant un ton fatigué.

"On arrivera jamais à rien. C'est innutile d'insister. Tu le sais aussi bien que moi, même."

Elle retourna s'assoir sur le lit et se prit la tête entre les mains. Son cachet prenait du temps à faire effet, visiblement. Elle ne savait pas comment lui expliquer ça. Comme si le fait de se retrouver avec Ryan la rendait triste. Ou quelque chose d'autre. Elle ne comprenait pas elle-même et se demandait si elle n'aurait pas dû le laisser quitter la chambre pour dormir. Jill espérait que cette discussion serve à quelque chose..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://just-play.withme.us
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Pour une troisième fois...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Pour une troisième fois...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Copste : Papa pour la première fois!
» Sa y est, j'ai enfin conduit pour la premiere fois un Semi !
» J'ai sorti mon canari pour la première fois
» Longer la première fois
» Première fois en filet

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
District-Affair :: Hors-Jeu :: Archives-
Sauter vers: