District-Affair

Il était une fois une jeunesse qui dominait..
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Crise de Nerfs [Si possible plus d'une personne]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jill Hathaway
|The Freak|
avatar

Féminin Nombre de messages : 4392
Age : 28
Gang : The Lazzarius
Rôle : Chef
Côté Coeur : S'il bat c'est déjà très bien.
Date d'inscription : 05/08/2006

MessageSujet: Crise de Nerfs [Si possible plus d'une personne]   Sam 2 Déc - 14:01

La jeune femme poussa un cri de rage après avoir fait claqué très bruyamment la porte qui menait à son bureau. Elle avait envie de se défouler et puisqu'elle se voyait très mal aller tuer Burton toute seule, ce fut son mobilier personnel qui en paya le prix. La jeune femme était hors d'elle et tremblait légèrement, incapable de se calmer et virant au rouge tant elle était furieuse de ce qui se déroulait. Ses plans tournaient toujours mal ces temps-ci, à croire que Jill ne faisait rien de bien..Non ce n'était pas sa faute à elle, c'était celle de sa soeur. Jordan n'avait pas réussi à garder une relation strictement professionnelle avec Burton. Elle avait faillit à la tâche qu'elle lui avait donné, la seule qu'elle ne lui ait jamais laissé accomplir...Et elle avait raté. Sa soeur était minable, irresponsable..Un second cri de colère retentit dans le repère alors que Jill s'attaquait à un vase vide qui n'avait jamais eu de réelle utilité. Il vola sur le mur, éclatant dans un bruit qui laissait très clairement deviner la fureur dans laquelle elle se trouvait. La permission de tuer Burton était officiellement donnée...Seulement les Lazzarius ne le savaient pas encore. En tout cas, pas le principal intéressé à la chasse à l'Espion. Jill pensa alors qu'elle avait bien failli coucher avec lui. Le coeur lui leva et elle ouvrit rapidement la porte pour se diriger vers une salle de toilettes. Elle cracha dans l'évier et se rinça la bouche, toujours aussi nauséeuse pourtant d'avoir presque fait une telle chose. En retournant dans le bureau, elle plissa les yeux, comme aveuglée par les émotions qu'elle ressentait. Son poul était très fort, le sang battait dans ses tempes lui donnait mal à la tête. Un canapé deux place était submergé par des boîtes de photocopies d'articles de journeaux, dont le premier qu'elle vu fut celui parlant de leur dernier combat contre les Narcists, lorsque son père était mort. Jill s'empara de la boîte et la jeta contre un mur, faisant tomber des livres qui étaient dans la bibliothèque. Elle attrappa pourtant l'article et le déchira autant de fois que la feuille de papier le lui permettait. Des larmes de rage commençaient à rouler sur ses joues.

Comment Jordan avait-elle pu lui faire ça?N'avait-elle pas pensé à quel point Jill avait besoin de ces informations, n'avait-elle pas pensé à quel point ses actes pouvaient être nuisibles pour les Lazzarius...Pour elle-même! La chef du gang réalisait à quel point elle ne leur servait à rien. Elle devait quitter le gang, il n'y avait plus d'autres options. Elle avait besoin de parler à Devon et Emily..Ryan aussi, s'il y tenait. Devon parce qu'il était son bras droit et Emily pour se renseigner si la chose serait rendue assez rapidement publique ou si les gens ne sauraient rien. Du moins, les gens qui s'intéressaient vraiment à ce genre de choses là. La jeune femme inspira et expira bruyamment, observant le brouaha qu'elle venait de faire. On lui aurait dit qu'un ouragan s'était créé dans la salle, elle l'aurait presque cru. Pourtant, elle n'était pas plus calme. Elle était toujours aussi furieuse et toujours aussi avide de vangeance envers Burton et sa soeur. Jill n'arrivait toujours pas à le croire. Sa propre soeur était prête à la trahir pour un homme. Jill n'aurait jamais osé faire ça...Jill n'aurait jamais été aussi aveugle et aurait tout simplement fait ce qu'on lui aurait demandé. Mais la chef des Lazzarius n'était pas Jordan. Jordan était particulière et ne se laissait pas marcher sur les pieds ni manipuler..Peut-être celle-ci avait-elle menti en lui disant qu'elle ne ressentait plus rien pour le bras droit? Peut-être que les sentiments de sa soeur pour Marshall étaient toujours présents mais qu'elle ne le lui avait pas dit et ensuite tentait-elle de se vanger avec Burton? Non..C'était bien trop ridicule. Même une Esthetica n'aurait pas pensé à une idée aussi bête. C'est ce qui alerta Jill. La soeur Hathaway aurait bien pu faire une chose pareille. Épuisée par des réflexions qui ne menaient à rien, Jill s'assit sur le canapé, réfléchissant toujours à un moyen de se débarasser des deux tourtereaux. Pourquoi fallait-il toujours que les choses se compliquent ainsi pour eux? Les Lazzarius faisaient réellement face à un manque de chance très douteux, à croire que peut-être le Boss y était pour quelque chose. Jill avait besoin de parler avec celui-ci. Une discussion avec Corey Bone était à présent une nécéssité. Pourtant elle ne recherchait qu'à être éclairée. Les choses étaient claires dans son esprit parcontre. S'il voulait autre faveur que de l'argent, elle laisserait tomber. Pas question de jouer les prostituées avec cet homme-là.

Elle commençait à se calmer tranquillement, le rouge disparaissant tranquillement de son visage lorsqu'elle revécu à nouveau ce qu'elle aurait espéré être une hallucination. Le scénario du baiser se revécu plusieurs fois dans son esprit et Jill, n'en pouvant plus, appella le bras droit, Emily et Ryan. Peu importe qui viendrait, elle en serait satisfaite. Elle avait besoin de leur dire certaines choses et ces certaines choses étaient pressantes à présent. Le temps qui restait aux Lazzarius était presque compté si Jason et Jordan restaient plus longtemps dans le repère. Il fallait les foutre dehors tous les deux.


"DEVON, RYAN, EMILY!"

Criait-elle à répétition, déséspérée. Elle fixait la porte ouverte et attendait que ceux-ci arrivent...Du moins, l'un d'eux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://just-play.withme.us
Devon Marshall

avatar

Nombre de messages : 428
Age : 34
Gang : The Lazzarius
Rôle : Bras Droit
Côté Coeur : I Love Me
Date d'inscription : 11/09/2006

MessageSujet: Re: Crise de Nerfs [Si possible plus d'une personne]   Sam 2 Déc - 18:04

Devon s'était motivé à ranger son antre, enfin ranger constitait surtout à déplacer du désordre d'un coin à un autre histoire de s'aménager un chemin propre et nette vers son lit lorsqu'il entendit des objets se briser et Jill hurler de rage. Il sourit, sachant à l'avance que ses prédictions s'avréaient exactes. La petite fleur avait certainement fautée, victime d'une sorte de syndrome de Stockholm. En gros, Burton avait réussi à mettre la main dessus. Finalement il l'aurait sa chasse. Sa fameuse chasse où il se baignerait dans le sang de la fouine avec une joie délectable.
Un autre objet se brisa. Devon se retint d'éclater de rire. C'était si agréable à entendre. la fureur d'une femme, il fut parcourut d'un frisson en imaginant l'état de violence et d'hystérie de Jill. Elle devait être ravissante à voir. Il l'imaginait parfaitement les joues rougies et le regard noir d'un fauve en folie. Il sifflota gaiement, s'emparant d'un morceau de pizza qu'il avait commandé quelques minutes auparavant. Il mordit dans la part avec une expression d'intense satisfaction sur le visage.
Tiens! voilà qu'elle l'appelait. A entendre le ton, il valait mieux se pointer rapidement. Tant pis pour le ménage! décidemment le destin s'arrangeait toujours pour lui éviter cette acticité fastidieuse et profondément féminie. Il s'empara de sa boîte de pizza et se dirigea calmement vers la pièce où avait eu lieu le cataclysme. Il poussa la porte du salon et entra, une part de pizza à la bouche. Il s'adossa au chambranle de la porte avant d'entrer. Il s'avança vers le canapé et s'y assit avec calme et dignité. Il leva son regard clair sur la jeune femme.


'T'as appelé me voilà. Hummm...laisse moi deviner. Ton plan avec ta soeur et Burton a échoué. Il y a de l'idylle dans l'air et on doit régler le problème de façon définitive?"

Il baissa les yeux sur sa pizza et tendit la boîte à Jill avec un sourire insolent qui signifiait- clairement qui-avait-raison?

"T'en veux un bout Sweetie?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jill Hathaway
|The Freak|
avatar

Féminin Nombre de messages : 4392
Age : 28
Gang : The Lazzarius
Rôle : Chef
Côté Coeur : S'il bat c'est déjà très bien.
Date d'inscription : 05/08/2006

MessageSujet: Re: Crise de Nerfs [Si possible plus d'une personne]   Sam 2 Déc - 19:42

Jill observa Devon entrer avec...De la pizza? On était décidemment plutôt loin des illuminations divines du bras droit. Peut-être était-il une sorte de monstre...Enfin, pas un monstre, mais de ces personnes qui se transformaient soudainement en personnes intelligentes la nuit. Elle le détestait soudainement. Elle détestait chacun de ses mouvement, chacune de ses respirations qu'il prenait devenait soudainement de trop. Pourtant...Elle ne devait pas s'énerver contre lui, sachant très bien qu'elle aurait trop besoin de lui pour mettre en branle la suite des évènements. Jill avait l'impression qu'il avait lui-même tout préparé depuis bien longtemps et qu'il avait encore une fois raison, comme le lui indiquait le regard qu'il lui lançait, lui offrant de même une part de pizza. À cet instant même, elle aurait souhaité lui lancer la pizza au visage ou qu'il s'étrangle avec un morceau qui resterait minutieusement coincé de façon à ce qu'il meurt lentement et péniblement à bout d'air. Il était inutile de dire que Jill était furieuse et que toute personne tentant de faire de l'humour avec elle se retrouverait sur sa liste noire du moment. Elle jeta un regard détestable à Devon, signifiant clairement qu'elle ne voulait pas de pizza ni rien d'autre d'ailleurs que leur vangeance. Assise aussi sur le canapé de la pièce qui devait être utilisée par la boss mais qui servait d'espace de rangement, elle voulu enlever la boîte qui la maintenant un peu trop près du bras droit. N'ayant pourtant pas envie de se lever, elle se contenta de lui tourner le dos d'un air boudeur. Allait-elle lui donner le plaisir d'entendre sa chef lui accorder la victoire? Jill n'était pas d'humeur à faire des cadeaux ni à être gentille avec Devon. Rageuse, la jeune femme regarda le mur pour prendre la parole. L'odeur de la pizza lui donnait mal au coeur, elle avait bien envie qu'il aille la manger ailleurs mais elle avait besoin de voir tous les Lazzarius à ce moment-là et Devon était toujours, du moins aux dernières nouvelles, son bras droit.

"Non je ne veux pas de pizza et oui je veux en finir avec Burton. Ce petit con doit sortir le plus rapidement possible. Tu sais de quoi il m'a qualifié, la nuit où j'ai gentiment accepté de l'héberger? Il m'a dit que j'étais une prostituée. J'ai réellement l'air d'une prostituée, Devon?"

Son ton de voix était vexé et se remémorer ce genre de souvenirs lui déplaisait énormément. Elle se rappela la fin de leur entretien et du mensonge qu'avait osé lui dire Burton. Quelle idée il avait eu de lui annoncer une nouvelle aussi fausse! Jill se demandait si elle devait en parler avec le bras droit, car tout de même un léger doute planait encore dans son esprit à propos de cette nouvelle. Et s'il avait eu raison? Et si Nick Chambers n'avait pas tué son père? La jeune femme ne pouvait se résoudre à le croire. C'était de toute façon impossible. Elle l'avait vu tirer. Elle se risqua finalement à en parler et se tourna vivement pour plonger son regard dans celui du bras droit. Elle semblait plus sérieuse que furieuse mais était toujours aussi en colère...Seulement elle voulait donner ses petites raisons personnelles de "pourquoi Burton est une ordure" au bras droit, comme se serait plaint une petite fille à ses parents. Elle croisa les bras et prit la parole à nouveau.

"De plus, il ose essayer de m'induire en erreur. Tu sais ce qu'il a fait? Il m'a dit que ce n'était pas Chambers qui avait tué mon père. Tout le monde sait que Nick est la seule ordure responsable de sa mort et lui, il essaie de faire quoi? Le protéger!"

Elle adressa un regard haineux à Devon, comme s'il s'était agit de Burton. Elle s'approcha un peu plus de lui et glissa ses lèvres sur son oreille pour pouvoir lui murmurer la suite. Elle posa instinctivement sa main sur la cuisse du bras droit et jeta un coup d'oeil à la porte, au cas où quelqu'un venait à entrer.

"Sa dispute avec eux est totalement fausse..J'en suis certaine...Tue-le, je veux qu'il soit inidentifiable, même pour un expert..Ou non, ne le tues pas..Massacre-le mais laisse-le en vie pour que Jordan comprenne le message...Okay?"

Elle souffla doucement sur l'oreille du bras droit et s'apprêta à descendre plus bas sur son visage lorsqu'elle crut entendre des pas. Elle se détacha vivement de lui et prit un air fâché comme quelques instants plus tôt, attendant de voir qui se présentait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://just-play.withme.us
Ryan Sheffield

avatar

Féminin Nombre de messages : 309
Age : 27
Gang : The Lazzarius
Rôle : s'occupe de maintenir leurs affaires personnelles en place
Date d'inscription : 12/09/2006

MessageSujet: Re: Crise de Nerfs [Si possible plus d'une personne]   Dim 3 Déc - 13:21

Ryan ouvrit les yeux péniblement. Le jeune homme leva la tête et regarda l'heure qu'il était sur son réveil. Il soupira et se laissa tomber sur ses oreillers. Il n'avait dormit qu'une heure c'est pourquoi il se leva en se frottant les yeux car il comprit que s'était peine perdu et qu'il ne réussirait pas à dormir d'un sommeil profond. Ryan se dirigea vers sa salle de bain, se brossa les dents et s'aspergea le visage d'eau froide pour se réveiller un peu. Après, il enfila un T-shirt ainsi qu'un simple pantalon. Le jeune homme se posta devant son chevalet et décida de continuer sa toile qu'il avait commencée la veille. Il prépara ses couleurs et à peine eut-il posé son pinceau sur la toile, qu'il entendit un cri de rage suivit d'un porte qui claqua. Il sursauta mais par chance, il ne fit pas une fausse manœuvre qui aurait pu gâcher sa peinture. Il s'arrêta un instant car le claquage de porte se suivit par un tapage plutôt énorme qui semblait provenir de la chambre de Jill ou peut-être d'une autre car sa chambre à lui se trouvait dans le fond du couloir donc il ne pouvait pas le savoir exactement. Encore fatigué dû à se court temps de sommeil, il décida quand même de se lever et d'aller voir ce qui se passait. Il entendit alors une voix féminine qui semblait appartenir à Jill. Elle criait son nom ainsi que ceux des autres Lazzarius. D'ailleurs, elle avait plutôt l'air en colère et il se dit que se devait être grave pour qu'elle soit dans un tel état car il était rare qu'elle pettait un plomb de la sorte. Ryan se dirigea d'un pas calme vers la chambre de la jeune femme, avide de savoir ce qui se passait et de peut-être la calmer un peu car il savait qu'elle devait avoir une grosse envie de frapper n'importe quoi. D'ailleurs, il doutait qu'elle ne l'est pas déjà faite. Ryan poussa la porte et vit effectivement que la plupart des meubles y avaient passé. Il ne comprenait pas vraiment ce qui aurait pu mettre Jill dans une colère aussi noire mais il avait une certitude que cela devait peut-être avoir un rapport avec sa sœur...ou encore avec Emily, les deux se détestaient comme chien et chat. Il porta son regard sur Jill qui arborait une mine plutôt renfrogné et il ne put s'empêcher d'en faire une lui même en voyant Devon à ses côtés. Il arqua un sourcil en le voyant tenir une part de pizza dans les mains. Il souhaita alors, tous comme Jill, qu'il s'étouffe lamentablement avec et qu'il meurt. Peu importe, il n'était pas venu ici pour penser à la meilleure façon à laquelle Marshall pourrait mourir. Jill avait l’air d'avoir de sérieux problèmes et il se devait de faire ne serait-ce qu'un petit quelque chose. Aussi, elle l'avait appelé alors il en avait déduit que s'était de ses affaires c'est pourquoi de sa voix calme de nature, il lui dit:

-Jill, qu'est-ce qui se passe?

Maintenant, il s'attendait à ce que Devon lui lance une petite réplique supposément cinglante. Un sourire aucunement voyant aux yeux des deux autres se forma sur ses lèvres. Si tel serait le cas, il serait temps qu'il montre au bras droit le petit côté détestable en lui pour laquelle Jill avait été malheureusement victime, ce qui n'aurait pas dû arriver d'ailleurs. Peu importe, à partir de maintenant ces petites réactions ne seront que pour Devon. Toujours aussi placide, le jeune homme attendait une quelconque phrase ou réaction de la part de quelqu'un.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Devon Marshall

avatar

Nombre de messages : 428
Age : 34
Gang : The Lazzarius
Rôle : Bras Droit
Côté Coeur : I Love Me
Date d'inscription : 11/09/2006

MessageSujet: Re: Crise de Nerfs [Si possible plus d'une personne]   Dim 3 Déc - 18:04

A la réponse négative de Jill, Devon répondit par un haussement d'épaule. Tant pis. Elle continua à pestiférer contre Burton. Il se demandait ironiquement pourquoi personne ne l'écoutait jamais? Il avait envie de répliquer à Jill qu'il le lui avait dit, qu'il lui avait dit qu'héberger la fouine n'aurait rien amené de bon, qu'elle aurait mieux fait de le laisser régler ce retour seul à seul avec Burton. Mais nooooon! On entendait juste ce qu'il disait. Il hocha lentement la tête tout en mastiquant sa part de pizza. Il valait mieux laisser le gros de l'orage passer. Il avisera après. Elle lui expliqua toujours aussi furieuse la façon dont l'ancien Lazzarius s'était comporté avec elle. Jill? Une prostituée? Il aurait été plus vulgaire s'il avait du lui dire une telle chose. Il masqua bien vite un sourire que la jeune femme aurait très bien pu interpréter. Elle se tourna vivement vers lui, lui faisant face. Devon posa sur le sol sa boîte à pizza et fixa également Jill. Elle semblait déterminée, par la colère certes mais déterminée quand même.

"Pour les insultes laisse tomber. Je le comprends un peu. T'essaies de le charmer et après tu lui envoies ta soeur. Il t'a prise pour ce que tu n'es pas. Quand à Chambers...attendons qu'Emily arrive, elle contredire cette information. Ou pas."

A l'annonce que ce ne soit pas Chambers qui ai tué le père de Jill, il ne réagit pas. Cette information il l'avait déjà reçu de la bouche d'Emily qui, si elle ne tardait pas trop, se fera un plaisir de dire la vérité à ce propos. Elle lui adressa un regard noir, qu'il ignora. Si ça la calmait...tant mieux. Puis Jill se pencha vers lui, posant sa main sur sa cuisse et lui murmura ce qu'il prit immédiatement pour "une commande". Un sourire se dessina sur ses lèvres tandis que Jill s'éloignait...

"Tu veux que je le rende méconnaissable? Tes désirs sont des ordres, ma furieuse Sweetie. Mais est-il encore ici ou il est déjà parti avec son amoureuse?"

...et que la brebis galeuse faisait son entrée. Devon leva immédiatement les yeux au ciel en soupirant. Il se demandait bien ce qu'aurait à dire l'affreux. Chasser Burton avec un pinceau et une palette peut-être?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jill Hathaway
|The Freak|
avatar

Féminin Nombre de messages : 4392
Age : 28
Gang : The Lazzarius
Rôle : Chef
Côté Coeur : S'il bat c'est déjà très bien.
Date d'inscription : 05/08/2006

MessageSujet: Re: Crise de Nerfs [Si possible plus d'une personne]   Dim 3 Déc - 18:26

Jill avait roulé les yeux alors qu'il la qualifiait de furieuse. Elle n'était pas furieuse...Elle ressentait à présent une certaine haine et une certaine envie de tuer Burton et de foutre Jordan hors du repère sans que celle-ci ait son mot à dire. Elle voulu lui répondre lorsque la personne qui l'avait interrompu dans ses gestes entra enfin. Ryan. Heureusement qu'elle s'était arrêtée alors, parce qu'elle aurait alors eu bien du mal à se défendre contre ses questions. Jill sentit que Devon allait pousser un commentaire à son égard, elle posa alors son index sur les lèvres du bras droit. Ryan pourrait l'interpréter comme il le voulait, il lui était bien égale de savoir ses états d'âmes. Il lui demandait ce qui n'allait pas. Il allait peut-être se sentir tenir à l'écart de ne pas avoir été avisé de certaines choses...Mais il n'y avait qu'elle et le bras droit qui connaissaient les plans de Jill, qui venaient lamantablement d'échouer d'ailleurs. Emily pourrait bien se foutre d'elle lorsqu'elle l'apprendrait. Jill ferma les yeux un instant avant de soupirer lentement pour expliquer à Ryan ce qui se passait. Elle plongea son regard dans celui noisette et toujours aussi calme de Ryan, qui soudainement lui tapait sur les nerfs. Pourquoi était-il toujours aussi calme même dans les pires situations? Elle eut une soudaine envie de lui sauter à la gorge mais observa le mur avec intérêt pour faire passer l'envie. Elle avala sa salive et commença alors sur un ton surexcité qui laissait deviner bien clairement l'énervement qu'elle ressentait.

"Ce qu'il se passe? Il se passe que Jordan, ma propre soeur, nous a trahi avec Burton!Tu imagines seulement la merde dans laquelle elle nous entraîne, Ryan?"

Elle lui jeta un regard noir, furieux, haineux et tous les adjectifs qui venaient avec comme si elle avait eu Burton devant elle. Non, elle ne l'avait tout de même pas, sinon elle se serait bien avisée de lui arracher les yeux et la langue après lui avoir charcuté les lèvres pour être certaine qu'il n'embrasse plus ni parle à sa soeur avec sa voix de traître. Peut-être avait-il tout prévu avec le boss...Non, cela aurait étonné Jill. Elle préférait se dire que ce cafard avait agit seul et dans son propre intérêt pour séduire Jordan...Et l'idiote était tombée dans le panneau. Jill prit la boîte remplie de papiers qui réduisait l'espace sur le canapé et la jeta contre le mur, manquant d'heurter Ryan avant de déverser son contenu dans la pièce un peu partout. C'était à ce moment-là le dernier de ses soucis et Jill avait bien envie de jeter autre chose mais ne trouvait pourtant rien, le seul objet cassant ayant déjà été fracassé. La chef des Lazzarius eut envie de s'isoler mais encore plus envie qu'Emily vienne et lui dise que Burton n'était qu'un menteur et qu'il n'avait fait que tenter de le manipuler. Elle avait très hâte qu'elle arrive aussi pour annoncer que Jordan quitterait définitivement le gang, qu'elle ne voulait plus revoir sa propre soeur dans le repère. Oh et elle ne voulait pas attendre. La jeune femme jeta un regard malicieux à Devon avant de regarder Ryan d'un air sérieux. D'une voix grave, la jeune femme laissa simplement tomber:

"Et Devon...Mon...Bras droit. Lorsque tu auras bien clairement indiqué à Burton que nous ne voulons plus de lui ici et que Jordan aura bien profité du spectacle, tu diras à ma soeur qu'elle peut foutre le camp avec Roméo.Définitivement."

Elle s'était retenu de prononcer le mot "coeur" devant Ryan, celui-ci risquerait alors de trouver ça plutôt douteux..Déjà qu'il l'avait presque surprise quelques minutes plus tôt, elle ne voulait pas risquer qu'il devine certaines choses.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://just-play.withme.us
Ryan Sheffield

avatar

Féminin Nombre de messages : 309
Age : 27
Gang : The Lazzarius
Rôle : s'occupe de maintenir leurs affaires personnelles en place
Date d'inscription : 12/09/2006

MessageSujet: Re: Crise de Nerfs [Si possible plus d'une personne]   Mar 5 Déc - 14:21

Jill était vraiment en colère et Ryan le ressentait parfaitement surtout lorsqu'elle lui planta un regard des plus haineux dans le sien. Le jeune homme ne broncha pas mais il n'aimait pas vraiment ça. Il pouvait parfaitement comprendre que si Burton aurait été dans cette pièce, la chef l'aurait massacré jusqu'a ce que mort s'en suive. Ryan n'avait pas été au courant des plans de Jill et de Devon et une certaine déception se fit ressentir en lui. Oui il n'avait pas à tous savoir mais dans un sens, ça concernait tous les membres de Lazzarius. Alors donc Burton et Jordan formait désormais un couple. Ryan devait avouer que cela le surprenait mais tout de même, il n'avait jamais eu confiance en Jason depuis son retour mais Ryan avait toujours eu cette fâcheuse habitude de laisser passer les choses et de donner une deuxième chance. Il savait que cela avait un rapport avec Corey car il faut dire que celui-ci espérait beaucoup qu'il y ait une séparation entre Jill et Jordan. Celui-ci avait sûrement du utiliser Jason comme outil pour arriver à ses fins. Maintenant Bone pouvait être fier car il avait eu ce qu'il voulait. Ryan trouvait cela lamentable. En fait, il se trouvait plutôt lamentable lui aussi d'avoir crut, même si ce n'était qu'un peu, que Jason pouvait pour une fois ne pas se jouer des Lazzarius. Maintenant, Devon avait une bonne raison de trucider la fouine puisque celui-ci venait de mettre les Lazzarius dans une merde totale. Tout de même, il trouvait stupide que Jordan s'est laissé séduire de la sorte en ne se doutant pas que peut-être, cela n'était que des petites paroles sans importance pour mieux la prendre dans ses filets. Ryan a toujours détester les menteurs et les hypocrites et il se surprit à penser qu'il avait une folle envie d'y mettre un peu du sien lui aussi pour ce qui est d'achever Burton mais, tout de même il décida d'oublier ça car il entendait déjà les ricanements du bras droit à son égard s'il soumettait l'idée. Ce n'est pas que Ryan pouvait être affecté par ce que Marshall pourrait penser de lui, c'est juste que ce n'était pas vraiment lui de faire du mal. Il se fit bien vite tirer de sa rêverie par un objet volant en sa direction. Par réflexe, il se pencha un peu, même si l'objet en question ne l'aurait pas vraiment heurté. Son contenue se déversa et il posa un regard encore surpris sur Jill. Décidément, il ne fallait pas trop jouer avec ses nerf en se moment.

Ryan attendait la suite des évènements et une certaine avidité de voir la suite désastreuse des évènements commençait à le faire sourire sournoisement. Mais il se reprit, il ne s'appelait pas Devon Marshall. Le jeune homme regarda un moment Jill qui se retenait tant bien que mal de détruire un autre quelconque objet. Il comprenait car elle devait se sentir idiote d'avoir crut que Jason ne leur mentirait pas cette foi-ci mais surtout aussi du fait que Jordan s'était laisser manipuler de la sorte. Il l'avait toujours dit quand on aimait vraiment quelqu'un, on oubliait le fait qu'il pouvait se jouer de nous de façon pourtant si évidente. Aussitôt, la chef regarda malicieusement le bras droit pour ensuite en jeter un beaucoup plus sérieux sur Ryan. La phrase qu'elle débita surprit encore plus le jeune homme. Oui il savait que Jordan y goûterait mais peut-être pas jusqu'a l'exclure définitivement du gang. Bof peu importe, cela ne le dérangeait pas vraiment puisqu'il n'avait jamais apprécié Jordan. Ryan ne fut pas dupe, il avait remarqué cette curieuse pause que Jill avait faite mais il avait décidé de ne pas s'en faire. Toujours aussi calme il répondit simplement:


-Pour ma part, je n'y vois aucun inconvénient.

Peut-être que cette simple phrase anodine n'allait pas plaire à Jill car elle lui avait fait clairement savoir hier qu'elle ne tôlerait plus qu'il se contente de ne dire simplement ce qu'il avait à dire. Mais que pouvait-il dire de plus. A moins que…Une soudaine envie d’aller parler entre quatre yeux à Jason le fit dire ceci:

-Tu sais Jill je peux moi aussi aller leur en glisser un mot.

Des répliques de mauvais goût de la part de Marshall et un étonnement parfaitement visible dans les yeux de la chef, voilà ce à quoi Ryan s’attendait pour la suite des évènements. Mais il s’en foutait, il devait avouer qu’il en avait assé que Devon, Jill et les autres fassent tous c'est pourquoi il avait dit cette phrase pour faire passer message subtile pour savoir a la chef qu'il pouvait accomplir d'autre chose de plus grand que de glander toute la journée a faire des peinture.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Devon Marshall

avatar

Nombre de messages : 428
Age : 34
Gang : The Lazzarius
Rôle : Bras Droit
Côté Coeur : I Love Me
Date d'inscription : 11/09/2006

MessageSujet: Re: Crise de Nerfs [Si possible plus d'une personne]   Jeu 7 Déc - 5:38

Et voilà que la brebis galeuse prenait la parole. Pour dire pas grand'chose d'intéressant. Devon baissa la tête avec un demi-sourire moqueur. Il était d'accord? Sans blaaague? Le contraire eut été étonnant et terriblement inconscient. Dire quoique ce soit qui irait à l'inverse des desideratas de Jill en cet instant aurait été suicidaire. Devon n'esquissa acun geste, restant simplement assis confortablement dans son canapé, esquivant les objets qui volaient parfois comme si un poltergeist avait pris possession des lieux.
Ryan proposa d'aller parler au couple petit couple nouvellement formé. Devon ne put s'empêcher de ricaner de façon amusée et agacée. Il s'étira et fixa Sheffield avec un air déçu.


"Je pense que ça soit une bonne idée que tu ailles les voir. Jordan ne t'apprécie pas vraiment et tes paroles n'auront aucun sens pour elle. Quand à Burton, je suis certain que je me montrerais plus impressionnant que toi. Bref c'est mignon ta proposition et honorable, mais je doute que ça ai un quelconque impact sur Roméo et Juliette."

Il adressa un sourire à la brebis galeuse avant de se tourner vers Jill. Elle semblait toujours aussi en colère mais cela aller passr lorsqu'il serait de retour avec le sang de Burton sur les mains et la description gore de l'état dans lequel il allait le laisser. Comme pour tout un souci en chassait un autre, une joie effaçait une colère.

"Mon adorable Sweetie, nos tourtereaux sont encore ici au repère ou ont-ils déjà mis les voiles? "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jill Hathaway
|The Freak|
avatar

Féminin Nombre de messages : 4392
Age : 28
Gang : The Lazzarius
Rôle : Chef
Côté Coeur : S'il bat c'est déjà très bien.
Date d'inscription : 05/08/2006

MessageSujet: Re: Crise de Nerfs [Si possible plus d'une personne]   Jeu 7 Déc - 15:24

Aux paroles de Ryan, Jill aurait bien pu rire mais se retint de peur de le vexer ou de lui briser le coeur..Enfin, d'affoler son pauvre petit côté sensible. Elle se contenta de le regarder d'un air très bizarre, comme s'il se présentait soudainement comme quelque chose de très invraisemblable...Même si ça c'était plutôt nouveau. Devon répondit à sa place à Ryan, elle pensait comme lui. La jeune femme n'avait pas vraiment compris ce que l'autre Lazzarius cherchait à prouver, peut-être que ses propos l'avaient marqués à ce point qu'il tentait à présent de la jouer à la copain-copain avec le bras droit. Ce qui semblait pourtant particulièrement illogique et surtout très impossible à réaliser. Jill posa son regard sur Ryan et d'un geste montra qu'elle approuva le bras droit. Mon dieu, cette attitude faisait plutôt pensée à Tina ou à cette fille dont le prénom lui échappait...Lana?Laura? Enfin bref la petite amie de Nick. Ses réflexions sur la situation conjugale de son rival s'arrêtèrent lorsque Devon lui posa une question auquel elle répondit d'un regard noir.

C'était quoi l'idée de l'appeler ainsi? Il n'avait sûrement rien à faire que Ryan soit là, mais pour elle c'était plutôt gênant. Elle n'imaginait même pas comment réagirait Sheffield s'il venait bien sûr à avoir une réaction à propos du surnom qu'elle se voyait attribuée. Elle devait réajuster le tir..Comme le bras droit semblait faire avec elle. Sa question restait tout de même agaçante. Il lui semblait y avoir déjà répondu.Il lui semblait aussi que même sans réponse, il était plutôt logique qu'ils étaient encore là ou qu'ils aient pris la fuite dans les dernières minutes. Elle se contenta de le regarder d'un air sérieux et toujours aussi furieux avant de lui marmonner :


"JILL. C'est pas trop compliqué à prononcer, il me semble?!Cesse les surnoms débiles, j'ai pas envie de rire Marshall. Tu crois aussi sans doute que je suis voyante et que je sais tout ce qu'envisage ces imbéciles? Ils étaient là avant que je vous appelle...Maintenant, j'en ai aucune idée."

Elle chercha des yeux quelque chose à lancer ou l'endroit parfait ou viser pour frapper le bras droit..Ou Ryan. Peu importe, elle avait envie de faire quelque chose.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://just-play.withme.us
Devon Marshall

avatar

Nombre de messages : 428
Age : 34
Gang : The Lazzarius
Rôle : Bras Droit
Côté Coeur : I Love Me
Date d'inscription : 11/09/2006

MessageSujet: Re: Crise de Nerfs [Si possible plus d'une personne]   Lun 11 Déc - 12:21

"Hey ho! c'est bon. T'en prends pas à moi parce que ta soeur a décidé de s'envoyer en l'air avec un traître. Passe tes nerfs sur le mobilier pas sur les gens. C'est MON domaine, ça! Jill!"

Devon avait prononcé le prénom de la jeune femme avec une ironie presque palpable. Il posa ses mains sur les accoudoirs du fauteuil et se leva lentement. Il fixa Jill avec un mélange de provocation gratuite et d'amusement. Il fit un pas en avant et soupira. Il allait devoir encore jouer le rôle du grand méchant. Mais ça lui donnait un intense sentiment de satisfaction. Cogner Burton. Qu'y-aurait-il de meilleur au monde? Cogner Sheffield. Devon lui lança un regard de haut en bas. Mouais peut-être. Mais il n'en aurait certainement jamais l'occasion.

"Et bien je vais aller jouer mon rôle de gros vilain et malmener délicatement ce Burton sous le regard horrifié de ta soeur qui va se mettre à me haïr sur le champ. A moins que je ne l'assomme pour lui paler plus calmement par la suite? Bah! j'aviserais sur place. Je vous laisse à deux. Faites pas de cochonneries pendant mon absence. Essayez de vous tenir et de ne pas vous lécher la poire comme des adolescents de quinze ans."

Devon enfouit ses mains dans ses poches et quitta nonchalamment la pièce. Il valait mieux en profiter que les deux petits amoureux soient encore dans le repère pour agir. Il fallait qu'il s'attende à ce que Jordan défende son petit ange bec et ongles. Il soupira. Comme si frapper une femme le dérangerait!
Il ferma doucement al porte du salon, en lançant un regard désolé à Jill. Il savait pertinemment ce qu'il allait se passer sitôt qu'ils seraient seuls. Et sans savoir vraiment pourquoi, ça lui faisait bizarre dans les tripes. Comme si elles se tordaient de façon douloureuse.
Un léger déclic et Jill et Ryan se retrouvaient dans une intimité, somme toute relative, mais une forme d'intimité quand même.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ryan Sheffield

avatar

Féminin Nombre de messages : 309
Age : 27
Gang : The Lazzarius
Rôle : s'occupe de maintenir leurs affaires personnelles en place
Date d'inscription : 12/09/2006

MessageSujet: Re: Crise de Nerfs [Si possible plus d'une personne]   Lun 11 Déc - 15:22

Les perceptions de Ryan s'avérais être vrai finalement, puisque le regard de Jill en disait long sur son étonnement face à sa proposition. Et Devon...Rien d'extraordinaire simplement son point de vue qui laissait de marbre Ryan. Bof, il pouvait débiter toute les conneries qu'il voulait le jeune homme ne se sentirait pas le moins du monde honteux face à sa propre proposition. Ryan décida simplement de lui jeter un regard dédaigneux et il se tourna finalement vers Jill, qui d'ailleurs bouillait de colère sur place. Marshall demanda alors quelque chose qui fit émettre un petit rire de sarcasme à Ryan. Non seulement la question était idiote mais en plus il avait surnommée Jill avec un surnom assé débile ce qui eu pour effet de la mettre encore plus en colère qu'elle ne l'était déjà. Ryan voyait qu'elle semblait un peu mal à l'aise face à se surnom c'est pourquoi elle jeta un regard des plus noirs au bras droit tout en lui répondant de manière assé froide. Un fin sourire se dessina sur les lèvres de Ryan car se petit spectacle l'amusait mais il n'en fit rien paraître. Une chose l'agaçait par contre et cette chose était le fait que Devon se permettre d'appeler Jill de la sorte. Elle n'était pas un animal et il avait l'impression qu'il se moquait d'elle en l'appelant ainsi. Ryan regarda Marshall de manière froide et noir, ayant la soudaine envi de le faire dégager de la pièce à coup de pied dans le derrière pour qu'il foute le camp et qu'il ne l'entende plus dire n'importe quoi. En plus, le bras droit se permit de répliquer à la phrase de Jill et surtout de manière très arrogante. Ryan se contenta de rester passible, même si l'envie de le cogner le démangeait vraiment. C'était quoi cet excès de violence si soudain! Vraiment, il commençait à se trouver bizarre.

Devon poussa un long soupir et fit un pas vers la porte, sans oublier de toiser de haut en bas Ryan. Celui-ci arqua un sourcil face au regard du bras droit car il ne voyait pas le besoin de faire ça. Peu importe, il ne fallait jamais trouver une quelconque logique aux actions de Marshall. D’ailleurs, celui-ci n'oublia pas d'émettre un commentaire toujours de mauvais goût envers les deux jeunes gens à sa sortit. Ryan trouvait cette phrase très déplacer et sans but c'est pourquoi il lui lança:


-Ouais c'est ça va t'amuser avec Burton et Jordan, comme ça je n'aurais plus à écouter la merde que tu débite.

C'était trop tentant et il n'avait pu se retenir plus longtemps, mais il savait que Devon ne l'avait peut-être pas entendue. Bof, Ryan s'en fichait au moins il l'avait dit c'était déjà ça. Quand il entendit le déclic de la porte il soupira, comme pour faire qu'enfin ce débile n'était plus dans la pièce. A chaque fois, la présence trop près de Devon l'arasait et des scénarios plutôt meurtriers se forgeaient dans sa tête. Si le bras droit avait resté une minute de plus, Ryan savait qu'il aurait été devenu bien vite très chiant. Il décida de ne plus y penser et regarda Jill de manière plus normal maintenant, sans cette petite lueur inquiétante dans le regard. Il ne savait pas trop quoi dire, c'est pourquoi il risqua un œil à la fenêtre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jill Hathaway
|The Freak|
avatar

Féminin Nombre de messages : 4392
Age : 28
Gang : The Lazzarius
Rôle : Chef
Côté Coeur : S'il bat c'est déjà très bien.
Date d'inscription : 05/08/2006

MessageSujet: Re: Crise de Nerfs [Si possible plus d'une personne]   Lun 11 Déc - 18:10

Le simple fait que Devon réplique à ses paroles eut pour effet de faire grandir sa colère à l'égard de Burton et sa soeur, ainsi que celle pour la planète entière, pourquoi pas. C'était insupportable, comment pouvait-elle laisser passer une telle chose? Elle avait envie de lui sauter à la gorge, peut-être même le tuer à l'instant mais sa gorge se serra en entendant les commentaires qu'il lâchait à propos d'elle et Ryan. Et alors? Qu'est-ce que ça pouvait bien lui faire? Il était jaloux, peut-être? Cela aurait bien étonné la jeune femme. Il avait simplement peu d'idées et voulait se donner une certaine importance encore, se faire remarquer et tenter de lui lancer une de ses éternelles piques qui avaient le don de l'énerver tant. Il se dirigea finalement vers la porte, à son grand soulagement enfin car elle ne voulait plus le voir pour le moment, suffisament vexée par ce qu'il avait dit. Le bras droit devait probablement deviner qu'il aurait bien pu être à la place de Ryan à ce moment-là mais il avait lui-même refusé à ce que Sheffield prenne sa place pour aller défigurer Burton. Si tel avait été son choix, alors Jill restait avec Ryan à ce moment-là...Et de toute façon, elle se doutait qu'il ne se passerait probablement rien de très intime entre eux durant le temps où Devon allait massacrer le petit couple. Couple...Jill en était malade. Comment avait-elle pu se laisser berner de la sorte par des faux-sentiments de la part d'un de leurs anciens membres. Mais ce qui la répugnait le plus restait toujours que sa soeur soit tombée amoureuse de ce même escroc. C'en était trop pour elle et elle dévia son regard qui fixait le mur vers le bras droit qui n'était pas encore sorti. La mine désolée qu'il affichait la fit froncer les sourcils et elle retourna son regard sur le mur comme si elle y était indifférente. Elle devrait avoir une grosse discussion avec celui-ci dès son retour. Et ça ne se terminerait pas sur l'oreiller, cette fois. La porte se referma sans bruit ou presque et aussitôt Ryan prononça une phrase pour provoquer lui aussi le bras droit. Jill le regarda, fâchée. Il n'avait pas à lui parler comme ça, Devon lui était supérieur.

Elle se retint pourtant de faire la morale au jeune homme, préférant se taire. Elle se sentait observée mais ignora le regard que le jeune homme posait sur elle. Jill paraissait indifférente à son égard, comme avant qu'elle ne lui dévoile ses sentiments...Ses sentiments. Elle se demandait où ils étaient passés, eux. Comme s'ils avaient étés volés en même temps que sa virginité. C'était ridicule. La jeune femme l'aimait encore..Seulement tout se compliquait de manière désastreuse depuis quelques temps. Pourquoi ne cessait-il pas de l'observer? Elle avait quelque chose de collé et de très gênant sur le visage? De l'acnée? Pourquoi n'arrêtait-il pas...C'en devenait très agaçant et elle faillit s'énerver mais elle sentit le regard de Ryan se poser maintenant sur la fenêtre. Elle devait peut-être se calmer un peu, Jill sentait que sinon elle allait faire exploser sa colère...Et ça, c'était pas une bonne idée. Après quelques minutes sans rien dire, la chef des Lazzarius se décida à briser le lourd silence qui pesait depuis le départ de Devon.


"Tu ne lui reparleras jamais comme tu l'as fait après qu'il ne soit parti. Devon t'es supérieur et tu le sais. Si tu ne m'écoutes pas...Ne sois pas surpris si tu es le prochain à se faire massacrer."

La jeune femme fixait toujours le mur de cette façon si intense comme s'il s'agissait d'une chose merveilleuse qui ait requis une grande attention. Elle faisait la morale à Ryan à propos de Devon, c'était plutôt étrange que ce soit lui qui provoque alors que Devon était bien plus doué pour le faire. Mais le jeune homme lui n'avait même pas été capable de lui dire les vraies choses en plein visage. Il ne s'était même pas défendu. Devon avait raison, il était faible. Trop faible même. S'il n'apprenait pas à forger son caractère...Ce serait horrible et alors Jill se verrait dans l'obligation de ne plus être gentille et malgré ses sentiments devrait se résigner à peut-être lui aussi le faire quitter...Non, ça elle ne pouvait pas se résoudre à le faire. Elle avait réellement besoin de lui dans le gang et aussi pour son bien-être personnel. La chef sortit de ses réflexions et fixa Ryan d'un regard qui semblait triste et il pouvait bien deviner qu'elle se sentait coupable et perdue. Elle détacha son regard de Ryan et fixa le carton de pizza que Devon avait laissé traîner parterre. Il aurait pu au moins le ramasser, c'était la moindre des choses! Enfin..Ce n'était pas grave..Elle espérait que le retour du bras droit se ferait rapidement, elle mourrait d'envie de connaître toute l'histoire, mais ce n'était pas la seule raison pour laquelle elle voulait le voir. Des raisons plus personnelles. Elle poussa un long soupir découragé et ramena ses jambes vers elle, appuyant son menton sur ses genoux et retenant une larme qui menaçait de couler à tout moment. Elle avait besoin de s'expliquer...Mais pas avec Ryan. Quelque chose de mouillé roula sur sa joue et Jill effaça vivement la larme avant que Ryan ne la voie, espérant que ce n'ait pas déjà été le cas. Pourquoi Emily tardait tant à venir? Pour une fois, la chef avait envie de la voir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://just-play.withme.us
Ryan Sheffield

avatar

Féminin Nombre de messages : 309
Age : 27
Gang : The Lazzarius
Rôle : s'occupe de maintenir leurs affaires personnelles en place
Date d'inscription : 12/09/2006

MessageSujet: Re: Crise de Nerfs [Si possible plus d'une personne]   Dim 17 Déc - 9:23

Ryan sentait qu'elle n'avait pas beaucoup aimé se regard insistant qu'il avait posé sur elle c'est en fait ce pourquoi il l'avait détourné vers la fenêtre. Mais soudain il se tourna vers Jill lorsqu'elle lui dit quelque chose qui le fit rire jaune. Elle se permettait de lui dire cela quand elle lui avait fait clairement savoir de remettre Devon à sa place quand celui-ci se permettait de le rabaisser. Oh le bras droit pouvait bien le massacrer, Ryan n'en avait rien à faire. Si Jill et Marshall savait combien de fois Ryan s'était étendu par terre en attendant ainsi que la mort vienne le prendre, il comprendrait que la mort ne lui faisait pas peur et en aucune façon. Le jeune homme lui jeta alors un regard d'incompréhension. Il ne savait plus ce qu'elle voulait et c'est pourquoi il se sentait aussi perdu qu'elle en se moment. Se n'était pas la première fois car à chaque fois, quelque chose se compliquait avec Jill et il commençait à en être très lasse. Il soupira et abaissa son regard sur le plancher de bois. Ryan trouvait la situation très bizarre soudainement, peut-être dû au fait qu'il ne comprenait rien tout à coup. Il leva finalement son regard vers la femme qu'il aimait et qui venait tout juste d'essuyer une larme qu'elle avait essayé de cacher mais qu'il avait entrevu. Le jeune homme ne savait pas quoi faire c'est pourquoi il se contenta de s'assire près d'elle. Oui elle avait le droit d'être en colère mais il n'avait rien fait alors il ne voyait pas pourquoi elle lui parlait de la sorte. Par contre, il n'en était pas outré seulement, il n'aimait pas cet impression de sentiment de haine que la chef dégageait aussi soudainement envers lui. Si elle ne changeait pas son attitude, il allait partir voilà tous car il en avait juste assé de la voir dans cet état.

-Si tu veux que je parte dis le moi, parce que je ne suis pas vraiment intéresser à t'entendre me parler de la sorte.

Il avait dit cela d'un ton plutôt froid tout en affichant un air des plus sérieux. Il en avait assé de réagir tout gentiment lorsqu'elle avait cette réaction avec elle. Il était un humain qui avait des sentiments et donc, qui n'aimait pas qu'on se permette de le prendre pour un défouloir, même si bien souvent, il en démontrait tout à fait le contraire. Peu importe, il n'avait pas à s'expliquer, comme il l'avait si souvent fait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jill Hathaway
|The Freak|
avatar

Féminin Nombre de messages : 4392
Age : 28
Gang : The Lazzarius
Rôle : Chef
Côté Coeur : S'il bat c'est déjà très bien.
Date d'inscription : 05/08/2006

MessageSujet: Re: Crise de Nerfs [Si possible plus d'une personne]   Dim 17 Déc - 9:33

La jeune femme resta plongée dans son mutisme, écoutant à moitié ce que disait Ryan. Non, elle ne se laisserait pas craquer..Et non, elle ne voulait pas qu'il parte...Malgré que c'aurait été tellement plus plaisant d'être seule que de rester en silence sans savoir quoi dire. Mais quoi dire? Il n'y avait tout simplement rien à dire, les choses s'étaient trop compliquées, comme si une plaie s'était ouverte et soudainement tout s'était infecté sans que l'on puisse y faire quoi que ce soit. Elle ferma les yeux. Mais où allaient-ils. Les choses avaient beaucoup trop changé en si peu de temps. Jill ferma les yeux et les ouvrit aussitôt. S'il voulait partir, il le pouvait...Parcontre elle n'avait jamais demandé à ce qu'il le fasse et ne le demandrait pas non plus. Elle se tourna vers Ryan et soupira, réfléchissant à comment lui parler. Toujours aussi distante avec lui, elle laissa tomber sur un ton froid:

"Je ne demande pas à ce que tu partes...Mais si tu en as envie je ne te retiens pas. Je vais te parler comme je le dois. Je ne voulais pas être méchante, seulement c'est la vérité..Je m'excuse."

Elle changea d'air et soupira, se callant dans le canapé. Elle voulait prouver au bras droit qu'elle pouvait ne pas fléchir et en quelque sorte l'écouter.. Même si c'était ridicule.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://just-play.withme.us
Ryan Sheffield

avatar

Féminin Nombre de messages : 309
Age : 27
Gang : The Lazzarius
Rôle : s'occupe de maintenir leurs affaires personnelles en place
Date d'inscription : 12/09/2006

MessageSujet: Re: Crise de Nerfs [Si possible plus d'une personne]   Jeu 22 Mar - 16:12

Ryan avait remarqué qu'elle écoutait d'une oreille distraite tous ses propos. Il se contenta d'oublier simplement se fait. Il voyait bien qu'elle n'était pas d'humeur à se disputer et surtout pas avec lui. En effet, leur dispute commençait à être une habitude et Ryan ne voulait pas remuer le couteau dans la plaie. Il voyait bien qu'elle se sentait triste, mais bien sûr, elle le cachait derrière un air sérieux et froid, comme à son habitude. Il faisait la même chose dans ces mêmes situations et c'est pourquoi il pensait à la meilleure façon de l'aborder autrement. Ce n'était pas dans ses intentions de lui crier dessus ou d'être froid et chiant avec elle, mais plutôt de la réconforter, même s'il savait qu'il n'y arriverait pas. Au moins, il serait là pour l'écouter, comme l'ancien rôle qu'il occupait avant que Jill ne vienne poser se baiser sur ses lèvres. Il avait l'impression qu'il n'arrivait plus à retrouver se côté écouteur et bon conseiller qu'il avait et cela le désolait beaucoup. Aussi, depuis un certain temps, il se sentait d'humeur irritable et il ne savait pas trop pourquoi. Peut-être parce que trop de choses arrivaient en même temps et qu'il ne savait plus quoi faire de ce stresse? En effet, de savoir que tous pouvaient juger ses tableaux dans une exposition ainsi que les problèmes avec Jill qui s'ajoutait le rendaient presque nerveux. Ces deux choses lui étaient pratiquement tomber sur la tête en même temps et il ne savait pas quoi faire. Dans un sens, il l'avait voulut et il ne devait pas entièrement rejeter la faute sur son travail si tout avec Jill se compliquait. C'était en grande partie lui le problème s'il ne savait pas contrôler ses propres sautes d'humeur.

Ryan avait tout de même encore de la difficulté à accepter qu'elle lui est dite ce genre de chose, sauf qu'il se contenta de ne rien ajouter et d'étouffer cette petite colère qui s'était formé au fond de lui. Elle avait tellement raison et c'est ce qui le rendait ainsi. Pourtant, il pouvait user de sarcasme comme ceux de Devon n'importe quand, mais il restait sans réaction, se contentant de lui jeter des regards noirs. Quelque chose semblait le retenir et il ne savait pas vraiment ce que c'était. Il avait tellement eu l'habitude qu'on l'envoi balader de la sorte, qu'il ne disait rien, chose qui lui semblait plus simple puisqu'il n'avait jamais aimé la confrontation, car en retour, on l'avait toujours gratifié d'un coup de poing sur la gueule. Jill ne semblait pas comprendre que c'était une façon de faire qui lui était resté, parce que cette petite peur restait toujours encrée en lui de manière permanente. Mais il ne lui en avait jamais fait part et il comprenait qu'elle ne puisse comprendre elle-même le pourquoi de cette réaction de quasis soumission qu'il employait tous le temps. Bien sûr, il ne le lui dirait sans doute jamais, parce qu'il en avait quelque sorte honte. Toutefois, il savait que Devon se contenterait de rigoler face à cette soudaine révolte de sa part, mais ce sentiment refaisait surface souvent, et le jeune homme devait surmonter cette énorme montagne de crainte pour finir par oser une vive réaction. Jill s’était assise sur le canapé, tout en gardant un air renfrogné. Il finit par piller sur son orgueil et il s’approcha de Jill pour la prendre dans ses bras.


-Je comprends et…tu as raison. En plus, je n’es pas à être froid avec toi, et surtout pas dans un moment pareil.

En effet, Devon lui était supérieur et en plus, il ne lui avait même pas dit cette insulte en pleine face, ce qui était encore plus idiot. Ryan devra faire en sorte qu’un de ces jours, le bras droit puisse enfin voire qu’il n’était pas aussi docile qu’il ne le laissait paraître. Il avait toujours encaissé les insultes et ce depuis son enfance, mais maintenant, il devra se résigner à agir de manière différente, même si cela pouvait déplaire à quelqu'un.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jill Hathaway
|The Freak|
avatar

Féminin Nombre de messages : 4392
Age : 28
Gang : The Lazzarius
Rôle : Chef
Côté Coeur : S'il bat c'est déjà très bien.
Date d'inscription : 05/08/2006

MessageSujet: Re: Crise de Nerfs [Si possible plus d'une personne]   Jeu 22 Mar - 19:58

Et ce simple fait la rendait malade. Elle ne le trouvait pas, mais savait que c'était pourquoi elle n'arrivait pas à sentir Ryan. Elle avait pensé que c'était simplement la faute du bras droit, mais ça ne pouvait quand même pas être seulement lui. Quelque chose qui lui échappait et qui la frustrait sérieusement. Elle observait Sheffield plongé dans ses pensées et souhaita qu'il y reste un moment encore. Pas qu'elle ne voulait pas qu'il lui adresse la parole, tout simplement qu'elle ne saurait pas quoi lui répondre ensuite. Elle bâilla discrètement, le scrutant maintenant que du coin de l'oeil, comme un chasseur guettant un animal sauvage, mais elle ne comptait pas lui sauter dessus ou quoi que ce soit. Simplement prévoir des gestes s'il tentait de se faire intime. Ce qu'elle tentait d'éviter et qui jusqu'à maintenant n'avait pas échoué.
Elle se doutait qu'elle devait avoir l'air distante, et c'était vrai. ELle se doutait aussi qu'elle devait avoir l'air colérique, ce qui n'était pas faux non plus. Plongée dans des pensées diverses pour tenter de lui faire oublier que Ryan était là, particulièrement dans le sujet Jordan/Burton qui lui donnait encore la nausée. Elle espérait que Devon revienne bientôt, quelques petits morceaux de ce dernier en souvenir de son dernier voyage ici..Et peut-être dernier voyage tout cours, car connaissant son bras droit, elle doutait fort qu'il ait la force de s'arrêter à un petit massacre. Mais elle n'allait pas s'en plaindre, après tout Jason l'avait emplement mérité.

Ses idées sur ce qui se déroulait dans la salle de séjour furent interrompues par Ryan qui s'approchait d'elle et qui venait la rejoindre sur le canapé. Il l'enlaça et ce fut dans un petit cri frustré qu'elle le repoussa, le frappant pour qu'il s'éloigne d'elle. Elle se cala dans un coin du sofa et lui tourna le dos, portant une demie attention à ce qu'il disait. Elle eut envie de rire. Bien entendu qu'il ne risquerait jamais de tenir son opinion et de la garder. Sheffield était une marionnette et plus elle passait du temps avec lui, plus elle le remarquait. Peut-être aussi était-ce parce qu'une certaine personne lui avait mise cette idée en tête? Personne ne saurait probablement jamais. Jill Hathaway réfléchissait encore à ses paroles lorsqu'elle sursauta en entendant un coup de feu.. Elle espérait qu'il n'avait pas sali la moquette, le sang était une des choses les plus chiantes à nettoyer sur du tapis et du tissu. Mais bien évidemment, il n'y avait qu'elle pour penser à ces détails.

Se rappelant que Ryan était toujours là, elle se contenta de laisser tomber de façon assez banale:


"Merci d'en prendre conscience, alors. Tu veux un os pour avoir réalisé ça?"

Sa dernière phrase avait été marquée d'un sarcasme assez visible et lui avait surtout échappé. Elle commençait à avoir la sérieuse impression que sa soeur, ou plutôt Jordan, avait eu raison. Il ne fallait pas oublier qu'elle ne la considérait plus comme sa soeur pour l'avoir trahie de la sorte. Enfin bref, pour résumer la plupart des conversations qu'elles avaient eu à ce sujet qui s'étaient pour la plupart terminées en cris et en claquement de portes, Ryan était un petit chien qu'on tenait en laisse et Jill tenait la laisse au bout de laquelle était accroché un choker, pour être certaine que Ryan ne dise jamais noir lorsqu'elle disait blanc.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://just-play.withme.us
Ryan Sheffield

avatar

Féminin Nombre de messages : 309
Age : 27
Gang : The Lazzarius
Rôle : s'occupe de maintenir leurs affaires personnelles en place
Date d'inscription : 12/09/2006

MessageSujet: Re: Crise de Nerfs [Si possible plus d'une personne]   Ven 23 Mar - 16:46

Ryan fronça encore plus les sourcils lorsque la jeune femme le repoussa. Il laissa échapper un petit cri d'agacement et il se leva. Maintenant, il en avait vraiment marre. Elle était peut-être en colère mais là, il ne pourrait pas la supporter encore longtemps dans cet état et encore moins si elle le repoussait de la sorte. Le regard de Ryan ne s'affichait plus doux et conciliant, mais plutôt noir et même beaucoup plus noir que d'habitude. En plus, elle l'avait frappé. Oh il en avait eu l'habitude puisque cela avait tellement été fréquent dans sa vie seulement, c'était Jill, la personne qu'il aimait et il n'appréciait pas du tous. Ryan resta planter un peu plus loin de celle-ci, tout en ne cessant de la dévisager avec un air qui démontrait parfaitement qu'il était outré. Il savait que Jill allait s'en foutre pour le moment et d'ailleurs, lui de même se fichait de ce qu'elle pourrait en penser. Il avait l'impression qu'il se trouvait devant une enfant qui faisait la moue parce que rien ne faisait son affaire. Oh elle avait le droit d'être en colère, mais ce n'était pas après lui qu'elle devait l'être. C'était à sa sœur et à Jason, c'était eu qui devaient subir son mécontentement, pas lui. Le jeune homme avait une envie soudaine de partir et il allait sûrement le faire d'ici peu.

Soudain, un coup de feu retentit ce qui le fit sursauté un peu. Ce devait être Devon qui avait tué Jason d'une balle dans la tête. Ryan n'en avait rien à faire, Jason avait toujours été un inconnu pour lui. Il pouvait déjà imaginer Jordan pleurer toute les larmes de son corps ainsi que le sourire sadique de Devon face à son triomphe. D'ailleurs, cela le dégoutait alors il ne s'y attarda pas plus longtemps. Bien entendu, il ne pensait pas que c'était Jordan qui avait bêtement tiré dans le pied du bras droit. Peu importe, ce n'était pas important. Après quoi, Ryan jeta un dernier coup d'œil à Jill et il décida de partir sur le champ, plutôt agacé de l’a voir en ce moment. Le jeune homme allait pousser la porte lorsque celle-ci dit quelque chose qui assombrit d'avantage son regard. Non s'en était trop, c'était la goûte d'eau qui faisait débordé le vase. Il se tourna lentement, tout en arborant un air sombre et quelque peu effrayant, comme celui qu'il aura lorsqu'il brutalisera réellement Jill pour la première fois. Il considérait sa phrase comme une insulte et il la prenait très mal en ce moment. La petite colère qui s'était évanoui quelques minutes plus tôt se réveilla une nouvelle fois. Il s'approcha et il prit Jill derrière la nuque, mais sans trop de force et sans brusquerie, tous ce qu'il voulait c'est que la jeune femme le regarde dans les yeux. Sa mine pourtant démontrait qu'il aurait put lui faire bien plus de mal. Il siffla entre ses dents que cette phrase:


-Pour ton information Jill, je ne suis pas ton défouloir personnel alors soit tu te calme où soit je m'en vais. Il lâcha la nuque de Jill et il recula de quelques pas. Il soupira. Oh et puis je fou le camp, ça ne vaut pas la peine et j'en est marre.

Le jeune homme se dirigea vers la porte, tout en ne quittant pas son air colérique. Même si elle essaierait de le retenir, il ne fléchirait pas car elle venait de le blesser et le pire, c'est qu'elle avait raison, mais elle ne pouvait pas comprendre et il ne lui dirait pas la raison.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jill Hathaway
|The Freak|
avatar

Féminin Nombre de messages : 4392
Age : 28
Gang : The Lazzarius
Rôle : Chef
Côté Coeur : S'il bat c'est déjà très bien.
Date d'inscription : 05/08/2006

MessageSujet: Re: Crise de Nerfs [Si possible plus d'une personne]   Lun 26 Mar - 7:28

Elle recula, le sentant s'avancer vers elle. Elle détestait qu'il fasse ça, ce qui lui rappelait trop de mauvais souvenirs. Avec raison d'ailleurs, car il lui empoigna la nuque avec une légère pression qui malgré le fait qu'elle donnait l'impression d'être innocente était excessivement douloureuse. La chef des Lazzarius se mit à paniquer, se demandant ce qui allait lui arriver dans les minutes à venir. Ryan commença à lui reprocher certaines choses et lui dit qu'il n'était pas son défouloir. Ah bon? Peut-être que pour défendre ses droits, il devrait arrêter d'agir comme tel. Du moins, c'est ce que voulu dire Jill, mais elle se retint, se disant qu'il risquait de serrer à nouveau et elle ne garantissait pas que sa couleur resterait la même à la suite de ça. Il lui dit qu'il s'en irait. Alors qu'il parte, Jill n'attendait que ça depuis un moment, son départ. Surtout qu'elle avait probablement un tapis à nettoyer, maintenant. Elle pourrait aussi en profiter aller discuter avec le bras droit à propos de son départ précipité de tout à l'heure. Tant de choses qui lui venaient à l'esprit mais qui dûrent s'effacer lorsqu'elle sentit que la main de Ryan s'en allait, la faisant frissonner. Elle ne savait pas si elle avait une quelconque marque de main, mais elle s'en fichait, après tout.
Ryan décida qu'il partait. Qu'il le fasse, elle ne le retiendrait pas de toute façon et n'attendait que ça de sa part depuis un certain moment. Elle se contenta de lui dire...Ou de lui crier, plutôt:


"C'EST ÇA, VAS-T-EN! QU'EST-CE QUE ÇA PEUT BIEN CHANGER DE TOUTE FAÇON?MÊME SI TU RESTES IL SE PASSE JAMAIS RIEN DE BON!"

La porte s'était déjà refermée et Jill s'écroula sur le canapé avant de pousser un cri de rage. Elle le détestait aussi profondément qu'elle avait pu l'aimer et était bien décidée à ne plus se préoccuper de lui. Elle n'avait plus envie de jouer à ce jeu-là. Elle fronça les sourcils, essuya les larmes de rages qui coulaient sur ses joues et se releva. Elle ne voulait plus le voir. Elle ne voulait même plus entendre parler de lui. La jeune femme se releva, prit une grande respiration et se dirigea vers la porte. Elle allait ouvrir celle-ci mais se figea, entendant des bruits de pas et des murmures. Ce n'était certainement pas la voix de Devon. Elle blêmit. Si c'était Burton qui avait tiré et si...
Elle poussa un nouveau cri de rage et frappa dans la porte, même si elle ne faisait que se faire mal à elle-même. Elle ouvrit une pendrie, prenant une boîte qu'elle ouvrit. Elle vida son contenue sur le plancher, n'ayant pas trouvé ce qu'elle voulait. Le stratagème se répéta quelques fois, jusqu'à ce qu'il n'y ait plus de boîtes du tout. Elle referma les portes et se mordit la lèvre inférieure, tentant de garder le reste de calme qui pouvait lui rester encore à ce moment-là. Elle scruta le bureau. Où avait-elle mis ce foutu flingue? Elle fixa le bureau et se dirigea, sortant les tiroirs un à un et vidant leur contenu sur le sol. Jill ne trouva parcontre rien et se résolu à partir sans le fusil. Elle prit son courage à deux mains et sortit du petit cabinet, se dirigeant vers le couloir qui menait au salon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://just-play.withme.us
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Crise de Nerfs [Si possible plus d'une personne]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Crise de Nerfs [Si possible plus d'une personne]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» DUCATI........LA CRISE ..c'est bon pour les clients...article d'un client ds mag. de moto..
» Vers une inéluctable crise?
» dept43, Vaurien 13, comtois, parti trop tot d'une crise cardiaque
» Crise identitaire...
» Audiard & la crise

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
District-Affair :: Hors-Jeu :: Archives-
Sauter vers: